Gestion des territoires pastoraux au Niger

Unité de recherche : SEED
Début : 2011
Fin : 2016

Le devenir du pastoralisme au Niger est conditionné par les impacts du changement climatique et des évolutions démographiques. Il impose une analyse détaille des transformations simultanées des usages du sol, des structures foncières et des formes que prend la décentralisation. Le projet se centre sur le rôle des organisations paysannes dans la fgestion des points d’eau, ceux-ci étant considérés comme la pierre de touche des recompositions spatiales et sociales des territoires pastoraux.