CPDT R7/R5

Gérer le territoire avec parcimonie

Unité de recherche : Lepur
Début : 2018
Fin : 2019

Cette recherche identifie des mesures et outils à mobiliser pour une gestion plus parcimonieuse des terres. Elle fait suite au constat que le sol, ressource non renouvelable, est progressivement « consommé » par l’urbanisation, principalement via les constructions résidentielles.

La recherche adopte une perspective holistique de manière à prendre en considération l’ensemble des terres, leurs usages et les besoins sociétaux. La gestion parcimonieuse des terres est abordée sous deux dimensions complémentaires.

La première dimension « préservation de terres pour les différents usages » se questionne sur la manière de choisir les terres à consacrer à l’urbanisation ou au contraire à préserver de l’artificialisation dans l’objectif de tendre vers une répartition optimale de l’utilisation du territoire.

La deuxième dimension « utilisation efficiente des terres par l’urbanisation » s’intéresse à l’utilisation et la consommation des terres tant pour le secteur marchand que non-marchand : reconstruction de la ville sur la ville, exploitation plus efficiente du parc immobilier (résidentiel, industriel, commercial, touristique) existant en Wallonie, transition vers une urbanisation densifiée de manière raisonnée, diversification des usages des espaces artificialisés…).

En 2018, la recherche a exploré ces deux dimensions. A travers notamment un benchmarking, des outils et mesures visant à tendre vers une gestion parcimonieuse du territoire ont été identifiés et soumis à une analyse critique. D’autre part chaque commune wallonne ayant des spécificités propres, une analyse du territoire a été effectuée avec l’objectif de pouvoir orienter les pouvoirs publics dans le choix des grands types de mesures à adopter à cette échelle. Enfin, après avoir soumis à un panel d’experts des scénarios caricaturaux de stratégies pour tendre vers une consommation nulle de terres non urbanisées en 2050, des recommandations à destination de Gouvernement wallon ont été établies comme aide à l’élaboration de sa stratégie opérationnelle pour la Wallonie.

En 2019, la contribution de cette recherche vise à communiquer sur les outils et mesures potentiellement mobilisables en Wallonie afin de tendre vers la fin de l’urbanisation de terres non urbanisées. D’autre part, afin d’étudier plus précisément leurs modalités d’opérationnalisation, un volet « test de mise en pratique d’outils et mesures » sera mené sur des portions choisies de territoire faisant office d’études de cas.

Le Lepur participe à cette recherche en collaboration avec l'IGEAT-ULB.

Pilotes de la recherche : Marie-Françoise Godart2, Christine Ruelle1
Chercheurs : Derek Bruggeman2, Xavier Courtois2, Emeline Coszach2, Julien Descamps2, Michèle Haine2, Tristan Roberti2, Camille Tauvel2, Marie André1, Valentine Defer1, Justine Gloesener1, Sébastien Hendrickx1, Jean-Marc Lambotte1, Christine Ruelle1

1 Lepur-ULiège, 2 IGEAT-ULB