L'économie des concertations à l'heure du rééquipement controversé des territoires

Unité de recherche : SEED
Auteur : BERTHOME Karim

Au niveau des politiques publiques locales, le lancement d’une large concertation peut apparaître comme un recours face à une situation de gestion problématique. Dès lors que ces concertations semblent pouvoir façonner les décisions prises, elles sont révélatrices de tensions et de conflits, en particulier dans le domaine des déchets. Durant ces périodes de concertation, diverses composantes vont pouvoir jouer un rôle actif. L’importance de ces processus de concertation territoriale, tant par leurs enjeux que par leur visibilité sociale, nécessite de pouvoir mieux identifier les conditions qui leur permettent de déboucher sur une issue favorable. Mais il y a une véritable difficulté méthodologique à traiter du rapport entre les conditions variables dans lesquelles une concertation peut se dérouler, et la situation de gestion atteinte après coup. Cette thèse tente de relever ce défi méthodologique, en intégrant une vaste enquête sociologique à une approche économique quantitative du problème. Cette démarche débouche sur des résultats inédits : (1) l’identification d’une base de modélisation performante pour restituer les résultats des processus de concertation décisifs ; (2) la mise à jour d’une hiérarchie des composantes auxquelles les performances des concertations décisives sont les plus sensibles ; (3) la mise au point de recommandations en matière d’intervention publique de soutien aux territoires, en prévision de ces phases de concertation décisives.

Plus d'infos