Activités / Projets européens

UniGR-Center for Border Studies : un centre européen en études sur les frontières en Grande Région

Projet de Schéma de Développement Territorial de la Grande Région

Point de contact national belge pour le programme européen URBACT

 

UniGR-Center for Border Studies

Un centre européen en études sur les frontières

en Grande Région

Dans le cadre de l’Université de la Grande Région, le Lepur collabore avec six autres partenaires dans le cadre du projet Interreg UniGR-Center for Border Studies. Ce projet vise à créer au sein de l’UniGR un centre européen de compétences et de ressources spécialisé dans les Border Studies. Ce domaine de recherche pluridisciplinaire est centré sur le thème de la frontière et les défis sociétaux qu’elle implique. Il constitue un des trois domaines-phares de l’Université de la Grande Région.

Un réseau transfrontalier de chercheurs

Les six universités membres de l’Université de la Grande Région – UniGR vont créer un « centre européen en études sur les frontières » jouissant d’une visibilité internationale. Ce domaine scientifique pluridisciplinaire, désigné par la terminologie anglophone « Border Studies », réunit notamment les sciences humaines et sociales, l’économie, la géographie, sur le thème de la frontière, sa signification, ses implications, les défis sociétaux qu’elle génère. Unique en son genre, ce centre scientifique participera à asseoir la Grande Région comme un espace de recherche d’excellence. Le projet qui représente un budget de 3,6 M € bénéficiera d’un soutien financier de l’Union Européenne dans le cadre du programme Interreg V A Grande Région, à hauteur de 2 M € environ.

En Grande Région, qui réunit les Länder de Sarre et de Rhénanie-Palatinat, la Lorraine, le Grand –Duché du Luxembourg et la Wallonie, de nombreux travailleurs frontaliers, consommateurs, administrations, entreprises sont quotidiennement en prise avec la frontière. Le centre de recherche étudiera les réalités quotidiennes de la zone frontalière sous l’angle scientifique et soutiendra avec son expertise les processus décisionnels des acteurs régionaux.

Il prévoit la création d’un centre de ressources documentaires dématérialisé accessible aux acteurs socio-économiques et d’un glossaire spécialisé trilingue ; la production de publications et l’organisation de séminaires de recherche autour de thématiques liées aux enjeux des territoires frontaliers, la mise en place d’un site internet qui permettra au grand public de se familiariser avec les multiples facettes de la frontière. Ces actions, ainsi que les « forums société » organisés dans la Maison de la Grande Région à Esch-sur-Alzette, permettront aussi de faciliter le dialogue entre les mondes scientifiques et les acteurs institutionnels autour de thèmes et d’enjeux transfrontaliers: migrations et frontières, aménagement du territoire, ou l’évolution de la mobilité transfrontalière et des nouvelles formes de travail.

Le réseau de chercheurs apportera également un soutien scientifique au projet « Schéma de Développement Territorial de la Grande Région » porté par le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures du Grand-Duché du Luxembourg.

Les étudiants des six universités de la Grande Région profiteront aussi du projet. Pour faciliter les études transfrontalières et multilingues des outils innovants d’apprentissage à distance seront développés. Les étudiants du Master Border Studies qui se déroule dans quatre universités de la Grande Région profiteront de ces nouveaux dispositifs facilitant la mobilité virtuelle avant qu’ils ne bénéficient à d’autres cursus de formation transfrontalier. La mobilité des chercheurs sera aussi améliorée grâce à la mise en place d’un programme de mobilité pour financer les séjours de recherche.

Le projet, officiellement intitulé « Centre européen de ressources et de compétences en études sur les frontières (UniGR-Center for Border Studies) », est coordonné par le bureau central de l’UniGR. Il sera mis en œuvre par un vaste réseau composé de quelque 80 chercheurs issus de 16 disciplines des universités , de donner à la communauté scientifique des instruments de recherche harmonisés et de faciliter l’enseignement transfrontalier.

Le projet est soutenu par l’Université franco-allemande; la Mission Opérationnelle Transfrontalière; le Ministère du Développement Durable et des Infrastructures (MDDI) du Grand-Duché du Luxembourg; l’Observatoire interrégional du marché de l’emploi (Info-Institut); l’Institut de la Grande Région; le GECT Esch-Belval; la Maison des Sciences de l’Homme du l’Université de Liège; la Maison des Sciences de l’Homme de l’Université de Lorraine; le Europa-Kolleg CEUS de l'Université de la Sarre; l'Eurodistrict Saar-Moselle. La durée du projet s’étend sur 3 ans, du 01-01-2018 au 31-12-2020.

Le UniGR-Center for Border Studies au sein du Lepur

Au sein du Lepur, ce projet est piloté par le Professeur Jacques Teller.

Dans ce projet Interreg, le Lepur est chargé de coordonner les actions suivantes : - Créer un Centre numérique de ressources documentaires (Action 3.1) ; - Intensifier et accélérer les échanges entre les scientifiques au travers d’une Chaire en Border Studies au sein de l'UniGR (Action 4.2) ; - Contribuer à la stratégie de développement territorial de la Grande Région (Action 7).

Le centre numérique réunit, sous une forme aisément accessible pour l’ensemble des acteurs socio-économiques de la Grande Région (administrations, bureaux d’étude, ONGs, etc.), des références commentées et contextualisées relatives aux Border Studies, en s’appuyant sur l’expertise présente auprès des acteurs scientifiques.

La Chaire en Border Studies de l'UniGR soutient la mobilité au travers de séjours de court terme (2 mois) de professeurs et/ou de chercheurs post-doc entre les 6 universités de l’UniGR. Au cours du projet, chaque partenaire de projet recevra et enverra un chercheur de/à une autre université de l’UniGR. Un séminaire rassemblant l’ensemble des chercheurs ayant bénéficié d’une bourse de mobilité sera organisé au terme du projet, de manière à croiser leur expérience et leur regard sur la Grande Région et le domaine des Border Studies.

Coordonnée par la TU Kaiserslautern avec l’appui de J. Teller, l’action 7 contribue au transfert de savoirs en matière d’aménagement du territoire via l’intégration des résultats de recherche dans le Schéma de Développement Territorial de la Grande Région en cours d’élaboration (SDT-GR). Cette action combine l’expertise des scientifiques du projet Border Studies avec le projet Interreg SDT-GR porté par la CCDT et auquel le Lepur-ULiège est aussi associé aux côtés du LISER, de l’IGEAT-ULB et du CREAT-UCL. Des séminaires conjoints entre les partenaires de ces deux projets Interreg sont prévus.

Au sein de l’Université de Liège, ce projet implique le Lepur ainsi que deux des unités qui le composent : le LEMA et ECOGEO. Y contribuent également d’autres unités de recherche hors périmètre du Lepur : le CHST, le Cedem, le Département des Sciences et Gestion de l'Environnement - Campus d'Arlon et le Département de science politique. Le projet implique aussi une étroite collaboration avec le service Relations internationales et est soutenu par la Maison des Sciences de l’Homme de l’ULiège.

Plus d’information : www.borderstudies.org

Interreg V A Grande Région : http://www.interreg-gr.eu/fr/homepage_fr

 

Le Lepur participe au projet Interreg Grande Région

SDTGR

Le Lepur de l’Université de Liège collabore au projet Interreg Grande Région SDTGR. Ce projet vise à aboutir à un Schéma de Développement Territorial partagé par l’ensemble des acteurs de la Grande Région afin de stimuler l’innovation au sein de la Grande Région à travers notamment l’identification des enjeux et des opportunités qui découlent des dynamiques de développement socio-économiques en cours et de la définition d’une stratégie intégrée polycentrique et transfrontalière qui doit accroître l’attractivité et la compétitivité de la Grande Région.

Ce projet est soutenu par le programme Interreg VA Grande Région ainsi que par la Région wallonne. Le projet s’inscrit dans l’objectif spécifique 8 (« renforcer les coopérations transfrontalières dans le domaine de la R+D en vue de faire de la Grande Région un territoire d'excellence ») du programme Interreg VA Grande Région. La durée du projet s’étend sur 4 ans, du 01-01-2018 au 31-12-2021.

Le partenariat du projet SDT-GR se compose de 25 opérateurs, dont 9 disposant d’un budget. Le porteur du projet est le Ministère luxembourgeois du Développement durable et des Infrastructures – Département de l’aménagement du territoire. Il est accompagné par les représentants des administrations en charge du développement territorial de chacun des 5 versants de la Grande Région (outre le Grand-Duché, la Rhénanie-Palatinat, la Wallonie, la Lorraine et la Sarre). Ce partenariat comporte un Comité scientifique comportant 5 membres : le Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (Liser), le Lepur de l’Université de Liège, l’IGEAT de l’Université libre de Bruxelles, le CREAT de l’Université catholique de Louvain et un partenaire allemand RaumKom. Côté wallon, le partenariat inclus également la Direction générale de l’Aménagement du territoire, du Logement, du Patrimoine et de l’Energie (DG04) au sein du SPW et IDELUX. L’Université de la Grande Région – UniGR a.s.b.l. auquel est associé l’Université de Liège fait aussi partie du partenariat.

La première action, en charge du Comité scientifique accompagnant ce projet, consiste en la constitution d’un socle de connaissances partagé et d’un langage commun. Il s'agit d'établir sur base d’indicateurs socio-économiques et territoriaux des diagnostics permettant la spatialisation des problématiques, et d'aboutir à une série cartographique de présentations des risques et opportunités. Sur la base de ces résultats, la stratégie de développement territorial sera élaborée et des actions à mener pour assurer un volet opérationnel seront identifiées. Dans un souci d'aboutir à un résultat partagé, les travaux feront l'objet d'ateliers participatifs transfrontaliers réunissant les acteurs locaux et des experts thématiques afin de renforcer l'adhésion des acteurs de la Grande Région. En outre, le Comité scientifique aura aussi la tâche de réaliser un système de monitoring afin de permettre le suivi et l'évaluation de l'ensemble du projet ce qui implique la définition d’indicateurs de suivi.

Au sein du Lepur, ce projet est piloté par le Professeur Henry-Jean Gathon.

Le projet SDTGR travaille en coopération étroite avec les projets Interreg V A Grande Région Uni GR – Center for Border Studies et MMUST auxquels collabore aussi l’Université de Liège afin d’assurer une cohérence d’ensemble et un transfert de connaissance entre les acteurs scientifiques, institutionnels et opérationnels.

Personnes de contact au Lepur pour ce projet : Perrine Dethier (Tél : 04/366 98 27) et Jean-Marc Lambotte
(Tél : 04/366 58 93)

Plus d'information : www.interreg-sdtgr.eu - www.interreg-rekgr.eu

 

Le Lepur est le point de contact national belge

pour le programme européen URBACT

En 2017, Le Lepur a été désigné point de contact national belge pour le programme européen URBACT. Dans ce cadre, le Lepur bénéficie de l'appui de l'Université de Gand (le centre de recherche Afdeling Mobiliteit en Ruimtelijk Planning du Prof. Luuk Boelens).

Les missions de point de contact national consistent principalement à communiquer sur le programme et informer les villes belges des opportunités offertes par URBACT, à savoir la mise sur pied de réseaux d'échanges d'idées, d'expertise et de bonnes pratiques entre villes européennes sur des thématiques liées au développement urbain intégré et durable.

Ces missions se concrétisent par l'organisation d'Infodays, d'ateliers de réflexions, par des rencontres avec des villes en Belgique pour mieux définir leurs attentes et leurs besoins, par la rédaction d'articles et de news au moyen de divers médias (site web, médias sociaux, etc.),... En tant que point de contact national, le Lepur est également amené à participer à des activités conjointes avec les autres points de contact nationaux (tous les 6 mois), à participer à des événements internationaux organisés par URBACT (tel le Festival de la ville URBACT) ainsi qu'à soutenir le Secrétariat d'URBACT dans la diffusion des appels à réseaux et candidatures. Par ailleurs, une coordination est également organisée au niveau national belge, rassemblant les interlocuteurs des régions ainsi que le SPP Intégration sociale, afin d'échanger et de relayer les actions qui sont menées en Belgique dans le cadre d'URBACT.

Personnes de contact au Lepur pour ce projet : Zoé Lejeune (Tél : 04/366 93 99) et Bruno Bianchet
(Tél : 04/366 93 87)

Plus d’information : urbact.eu